RGPD et la prospection B2B

Fév 15, 2021 | Prospection Commerciale

Accueil » Prospection Commerciale » RGPD et la prospection B2B

La discussion approfondie sur ce sujet reflète l’attention de la société face à l’accès sur l’application prochaine du règlement européen lié à la protection des données personnelles dans le domaine de la prospection commerciale cnil. Si son objectif est louable (renforcer la protection des informations personnelles des citoyens européens), le texte est compliqué et soulève de nombreuses questions. Même dans un environnement B2B, les données clients et leur utilisation à des fins marketing sont particulièrement affectées par cette réforme.

Le rôle du CNIL

La CNIL (Commission nationale de l’information et du renseignement) a été créée en 1978 en tant qu’organisme administratif indépendant chargé d’assurer la protection des données personnelles des utilisateurs dans le monde numérique. La CNIL joue un rôle de contrôle dans les questions liées à la protection des données. La cnil référentiel gestion commerciale accompagne les professionnels pour se conformer à la réglementation. Cela peut également aider les individus à mieux contrôler leurs données. En effet, la CNIL a 4 missions : informer et protéger les droits, soutenir la conformité, l’anticipation et l’innovation, le contrôle et les sanctions.

Le rôle de la campagne B2B par correspondance électronique

Les règles des sondages électroniques dépendent de la directive e-Privacy, qui a été traduite en droit français dans l’article. Le principe est que les prospects ont le droit d’avoir des informations à l’avance et de s’opposer aussi lors d’une prospection commerciale. La personne doit connaitre lors de la collecte de son adresse email que leur adresse sera utilisée pour une finalité commerciale, et elle peut s’opposer à une telle utilisation de manière simple et gratuite. Selon la méthode de détection utiliser (email, téléphone ou SMS), la personne de contact doit aussi exprimer son consentement (concept de consentement) pour recevoir votre message (opt-in) ou ne pas exprimer de rejet (opt-out).

Qu’est ce qui relie le RGPD et la prospection commerciale B2B ?

La CNIL a spécifiquement revu les activités d’exploration des entreprises. En effet, pour explorer les prospects, les entreprises doivent construire, acheter ou louer des bases de données contenant des données personnelles avant de pouvoir effectuer leur stratégie marketing, la prospection. Elles comprennent toutes les données relatives à une personne physique qui peuvent être identifiées directement ou indirectement grâce à ces éléments. Par exemple, l’adresse email, le numéro de téléphone, l’activité professionnelle, l’âge et le sexe d’un individu sont des données personnelles. Par exemple, dans le cadre d’une stratégie de marketing entrant, les données comportementales collectées sur Internet sont également des données personnelles, du moment qu’elles sont associées à une identité.

Le RGPD renforce les obligations de l’entreprise dans les quatre domaines suivants : d’abord la méthode de collecte des données : en B2B, le consentement préalable est recommandé, mais ce n’est pas obligatoire. Ensuite, le droit d’accès aux données personnelles : les clients potentiels doivent pouvoir accéder aux informations les concernant sur demande. Après, le droit à l’oubli : les clients potentiels peuvent demander la suppression de leurs données personnelles à tout moment. Enfin, l’obligation de notification : en cas de violation de données, vous devez en informer la personne concernée dans les 72 heures. Cependant, le RGPD ne modifie pas les règles qui s’appliquent à la détection des e-mails.