Décrocher un emploi en business development sur Indeed

Fév 8, 2021 | Business Developer

Accueil » Business Developer » Décrocher un emploi en business development sur Indeed

Le métier de business developer a le vent en poupe en France comme à l’étranger ! Vouloir développer son entreprise par tous les moyens possible étant le leitmotiv de toutes entreprises. Les offres d’emploi se multiplient ainsi sur les portails d’annonce, notamment sur Indeed. Mais comment se démarquer de la concurrence ?

Le CV, la principale arme pour réussir

Les recruteurs ne vous connaissent pas ! A chaque réponse à une offre d’emploi, leur première réaction est de se référer à votre CV, autant faire en sorte qu’il soit le plus convaincant possible. Attention, il ne s’agit pas de mentir que ce soit sur vos compétences ou vos expériences, à vos risques et périls.

Votre photo

Le business developer est un poste clé dans une entreprise. À défaut d’une rencontre en visu, la photo sur le CV sera le premier élément à disposition des recruteurs pour commencer à vous analyser. Voici quelques éléments à optimiser pour disposer d’une photo de profil parfaite :

–          Votre photo doit refléter votre professionnalisme. Soyez simple et de bonne humeur, de préférence en noir et blanc ;

–          Privilégiez un fond uni, sans trop attirer l’attention ;

–          Evitez les selfies ;

–          Evitez les accessoires inutiles : chapeau, lunettes de soleil, bonnet…

–          Faites attention aux fonds non professionnels : photo en vacances, au restaurant, en robe de soirée…

–          Faites en sorte d’être identifiable sur la photo (évitez les photos de loin).

L’intitulé

Lorsqu’il s’agit d’optimiser  votre CV sur Indeed, pensez à mettre un intitulé, qui sera un bref résumé de ce que vous êtes, de qui vous êtes, ce que vous comptez faire… Le recruteur doit comprendre tout de suite ce que vous recherchez et ce qu’il peut attendre de vous ! Dans ce cas de figure, rien de plus simple qu’un intitulé dans le style « Business developer pour startup ». Vous pouvez également rajouter quelques facettes métier pour apporter plus de précisions telles que « traffic manager, sales, corporate sales ou encore account manager ».

Ce qu’il faut éviter, c’est d’indiquer des intitulés qui sont plutôt vagues ou floues, comme :

–          J’aide les entreprises à trouver des clients…

–          A l’écoute d’opportunités…

Les expériences

Les expériences jouent de beaucoup dans la sélection de profil. Faites-vous désirer ! Il s’agit de vos caractéristiques, de vos atouts, que vous devez mettre en avant aux yeux de votre interlocuteur.

Ayez un intitulé clair et facile à comprendre. Si vous êtes en reconversion, indiquez-le clairement. N’hésitez pas à énumérer vos diverses tâches du précédent poste occupé, le détail prendra davantage de sens.

En outre, indiquez également la durée. L’astuce consiste à « lisser » la durée pour éviter des trous dans votre parcours, ce qui risque de vous faire passer pour un candidat instable.

Enfin, donnez des chiffres clairs, des KPI précis pour montrer au recruteur que vous êtes la personne qu’il lui faut !

En communicant toutes ces informations, vous diffusez un message clair au recruteur, notamment sur les anciens postes que vous aviez occupés. Pensez à ne mentionner que les missions en rapport au poste recherché.

A éviter

–          Une longue liste d’emploi qui ne concerne pas de près ou de loin au métier de business developer ;

–          Communiquer des données confidentielles sur l’ancienne société, notamment sur son activité ;

–          Faire un pavé vague, sans information pertinente ;

–          Indiquer des emplois qui n’ont duré que quelques mois.

Les formations

Mettez en exergue vos écoles ainsi que vos certifications. Si vous sortez d’un établissement peu connu, n’hésitez pas à détailler sa spécialité.

Pour ajouter un plus à votre CV, indiquez clairement votre parcours : les mentions, les projets professionnels réalisés…

Les expériences de bénévolat

Les entreprises sont friandes de vos activités et expériences extra professionnelles. Vous pouvez par exemple mentionner vos expériences en groupes d’entrepreneurs, participations à des meet-up ou mentorats…

Les compétences

Rien de tel qu’un CV avec des compétences claires et bien organisées. Mettez en avant vos facettes métier et privilégiez les recommandations. Il s’agit d’une appréciation de vos compétences délivrées par votre ancien employeur, manager, responsable. Cela permet d’apporter plus de légitimité à votre candidature. Une référence ou recommandation sert également de preuve sociale.

N’hésitez pas à leur demander par mail ou par téléphone de vous donner une recommandation. Vous pouvez également écrire vous-même la lettre qu’ils vont approuver, ce qui vous fera gagner du temps. Il leur suffit de valider, modifier selon leur intuition et le travail que vous avez fourni.

Les centres d’intérêt

Il s’agit ici de montrer à votre recruteur que vous êtes une personne intéressée et curieuse. Les centres d’intérêt peuvent être des abonnements à des pages professionnelles, notamment sur les réseaux professionnels comme LinkedIn.

Une lettre de motivation claire et concise

Sur Indeed, vous avez l’opportunité de joindre une brève description de vous avec votre CV, à chaque fois que vous postulez. Ce résumé devra permettre au recruteur de mieux et bien vous connaître. Les premiers mots sont les plus importants. Ils poussent votre recruteur à en lire plus, en savoir plus sur vous. Sans viser la perfection, votre résumé doit être consistant, cohérent et authentique.

Toutes les informations que vous indiquiez devront être pertinentes, vraies et claires. Indiquez-y ce que vous voulez faire et qui vous êtes. Votre description ne doit pas être trop longue, ni trop courte. L’idéal est un résumé d’une centaine de mot !

Comment faire un bon résumé ?

Il suffit de le structurer en 2 parties :

–          Le futur, pour répondre aux questions suivantes : que voulez-vous faire ? Que recherchez-vous ?

Exemple : je suis en quête d’une nouvelle aventure en tant que business developer dans une start-up à Paris …

–          Le présent, pour répondre aux questions sur vos compétences et vos expériences.

Les recruteurs risquent de passer à la candidature suivante si vous ne faites un résumé que de 2 phrases vagues, si vous n’indiquez pas vos compétences ni ce que vous recherchez. Ou inversement, vous faites un gros pavé de 200 mots, sans aller à l’essentiel.

Les activités et les articles publiés sur les réseaux sociaux

Montrez à votre recruteur que vous êtes actif sur les réseaux sociaux. Cela permettra de vous considérer comme une personne ayant une ressource intéressante. Ainsi, prenez soin de votre image sur les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn, et mentionnez votre profil dans votre dossier de candidature.

Le recruteur pourra alors se faire une idée sur vous, en observant les articles que vous avez commentés, que vous avez likés. Attention, cette option peut être à double tranchant, si vous passez votre temps à réagir sur des posts comiques ou qui n’ont aucun sens.

Business developer, quelles sont les qualités et les compétences attendues ?

Un business developer ne peut être comparé à un commercial classique. En effet, ce métier demande un champ d’action plus large. Il doit identifier de nouveaux marchés pour trouver et attirer de nouveaux clients, tandis qu’un commercial se contente de suivre un plan précis, sur un business déjà existant. Concrètement, un business developer doit développer et mettre en place, en collaborant étroitement avec les divers services de la société, une stratégie commerciale pour l’entreprise.

En tant que business developer, vous aurez à travailler avec de nombreux interlocuteurs dans différents domaines. Une grande capacité en adaptation vous sera alors demandée.

Comme votre principale mission est de « recruter » de nouveaux partenaires et clients, vous devez être à leur écoute afin de mieux répondre à vos attentes. Vous devez également faire preuve de conseil et de création de relation de confiance avec le client afin de pouvoir atteindre les objectifs mis en place. La maîtrise de l’anglais et d’autres langues vous sera grandement utile, notamment si votre entreprise possède des filiales ou des clients potentiels à l’étranger.

Quelles sont les formations pour devenir business developer ?

Depuis quelques années, de plus en plus d’établissements proposent des formations spécialisées dans le business development. Ces cursus sont généralement intensifs et de courte durée.

Toutefois, il existe un schéma classique qu’est l’école de commerce. Comme indiqué par les professionnels dans le domaine, l’école de commerce est un point d’entrée clé du fait qu’elle enseigne toutes les matières transversales indispensables au métier de business development. En outre, comme il s’agit d’un métier important dans l’entreprise, certains établissements demandent un niveau d’études élevé, notamment un double diplôme ingénieur-commerce.

Quel est le salaire moyen d’un business developer ?

Ce qui est intéressant avec le métier de business developer, c’est que vous percevez une rémunération à hauteur de vos compétences. Et non des moindres ! A la sortie d’école, vous pouvez prétendre à un salaire annuel fixe entre 35 000 et 40 000 euros brut. A ce montant peuvent s’ajouter 15 000 à 20 000 euros de rémunération variable.

De toute évidence, plus vous gagnez en ancienneté et donc en expériences, plus vous serez amené à traiter des projets plus complexes, plus votre rémunération augmente. Ainsi, au bout de 8 à 10 ans d’expérience, vous pouvez obtenir un salaire annuel fixe, variant de 70 000 euros à 80 000 euros, sans oublier la rémunération variable, qui peut tout aussi s’élever.