Travailler en tant que business developer en freelance

Mar 2, 2021 | Business Developer

Accueil » Business Developer » Travailler en tant que business developer en freelance

Remerciement à l’évolution technologique, dorénavant, la population active peut travailler en freelance. Certes, c’est un choix osé, mais en tant que professionnel, le salaire obtenu n’a rien à envier à celui des salariés en local. En plus, à résider à Paris à l’instar, les offres d’emploi en dehors de la frontière française deviennent accessibles sans avoir à se déplacer. Mais encore, dans le secteur du business development, on peut postuler chez toute entreprise qu’importe son orientation.

Quels sont les avantages à être un business developer indépendant ?

D’un point de vue global, un business developer à distance est très libre dans ses actions. Effectivement, même s’il y a les délais à respecter, travailler en freelance permet de faire le boulot où et quand on veut sans contrainte. D’ailleurs, ainsi, il est courant d’exercer deux emplois à la fois. Pour un business developer, les mariages possibles  avec le métier sont diverses dont par exemple : consultant, copywriter, commercial business to business, etc.

Sachant que le but du statut, c’est d’opérer au-delà des frontières entre autres, le développeur peut proposer ses services à une entreprise étrangère. Par conséquent, en prenant en compte les devises, le salaire qu’il perçoit peut assurément dépasser celui d’un salarié local. De plus, il ne faudrait pas éloigner le caractère évolutif de ce métier. Un business developer augmente sa valeur pécuniaire au fur et à mesure qu’il gagne de l’expérience.

Comment se préparer pour être un business developer indépendant ?

Tout d’abord, un business developer désirant de travailler en freelance devrait amasser un minimum d’année d’expérience en local. Ainsi, ce manager sera confiant dans l’exécution de chaque tâche liée à l’emploi qui lui sera confiée.  Affirmativement, le business developer ne s’opère pas dans un seul domaine et requiert inévitablement un caractère polyvalent. À l’instar, des savoirs en  marketing, gestion de projet, technique de vente, relation avec les clients, lois commercial…

Par la suite, le developer business devrait s’exercer à être autonome dans ses actes. En effet, en freelance, les tâches à accomplir se feront par lui seul. Par illustration à cela, on peut citer l’étude du marché dont son analyse et la suivie de son évolution. Certainement, cette étape précède l’élaboration du business plan qui boostera l’offre de l’entreprise pour le compte de qui il travaille.

Quels parcours suivre pour être indépendant en business developer ?

De préférence, le meilleur chemin, c’est l’école de commerce. Le développeur d’affaire  y apprendra les bases dont les pratiques commerciales comme la négociation, la prospection, les techniques de vente. Par addition, les notions en termes de marketing. Évidemment, pour  multiplier les bénéfices de l’entreprise, il faudrait concevoir des plans marketing, fidéliser les clients, savoir mettre en avant les avantages de chacun des offres…

En France ou ailleurs, on peut également opter pour d’autre filière comme le management ou le marketing. Par la suite, faire une spécialisation ou obtenir un master dans le domaine. Évidemment, qu’importe la voix choisie, l’étudiant en formation devra faire des stages ou de l’alternance  afin d’avoir largement de chance à la candidature d’un post en CDI plus tard.